Espère un peu

Charge d’âme

2030. Crise énergétique. L’Europe s’efforce de réussir l’impossible : rester libre sur le plan politique, irréprochable sur le plan écologique et compétitive sur le plan économique. En France, un laboratoire développe une solution dans le plus grand secret : le « carburant avancé », une émission d’énergie post mortem qui peut être saisie par un capteur et mise dans une pile.

Cette source d’énergie est propre, gratuite et durable, mais son exploitation se heurte à des obstacles techniques et surtout éthiques. Peut-on librement exploiter ce qui s’apparente à l’âme humaine ? Peut-on se priver de cette énergie ? Faut-il autoriser l’homme à se recycler ? Qui doit décider ? Et qu’est-ce, au fond, qu’avoir “charge d’âme”?

Teaser réalisé dans le cadre de la résidence Capucins Libre

Equipe

Ecriture et mise en scène : Pauline Labib-Lamour, avec la participation de Sophie Bricaire

Avec : Lucie Brandsma, Claire Duchêne, Pauline Vaubaillon, Théo Kerfridin, Laurent Prache, Arthur Provost

Lumières : Jeanne Guillot, assistée d’Edith Biscaro

Scénographie : Sophie Echène

Conception sonore : Thomas Najnudel 

Régie générale : Patrice Riera

– Partenaires –

Ce projet est accompagné par Hemisfair, mécène du projet.

Avec le soutien des Théâtres de la Ville de Luxembourg dans le cadre de la résidence de fin de création Capucins Libre, du Studio-Esca et de la Villa mais d’ici, et la participation artistique du Jeune Théâtre National.

Spectacle finaliste du Prix Théâtre 13 / Jeunes metteurs en scène (en octobre 2020 au Théâtre 13 / Paris).

Représentations

30 octobre 2021 – Théâtre des Capucins (Luxembourg)

9-10 octobre 2020 – Théâtre 13 (Paris)

Photos Bohumil Kostohryz

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2022 Espère un peu

-->